facade du batiment de l`etat major

La collection des impressionnistes

Le bâtiment de l’Etat-Major est un monument exceptionnel de l’architecture de Saint-Pétersbourg, a été construit sur le projet de K. I. Rossi en 1820-1830. Une magnifique structure classique, construite en face de la résidence impériale, a terminé la formation de l’ensemble de la place du palais, lui donnant un statut spécial du centre administratif de la capitale. Dans l’aile ouest du bâtiment, il y avait un département militaire-le siège principal, l’aile est a été réservée aux ministères civils de l’Empire russe: les ministères des Finances et des affaires étrangères.

L`architecture

model du batiment de l`etat major en miniature

Rossi a fondé le projet sur l’idée de connecter deux bâtiments indépendants dans un seul. Les ailes légèrement incurvées des corps est et ouest combinent le double arc, situé sur un axe avec la partie centrale du palais d’Hiver. L’arc est couronné par la composition sculpturale du « Char de la Gloire », représentant le Triomphe de la Russie dans la guerre Patriotique de 1812-1814, la guerre contre Napoléon. Les sculptures et le plastique décoratif des façades ont été réalisées par S. S. Pimenov et V. I. Demut-Malinovsky. L’arc de la façade principale donnant sur la place du palais était de 580 m. l’Architecte a évité la monotonie dans sa décision, plaçant les demi-colonnes de l`ordre de Corinthe dans la partie centrale et sur les façades latérales des deux ailes.

La planification du batiment de l’état-major est adaptée aux besoins des institutions publiques. Dans le bâtiment des ministères civils, maintenant appartenant à l’Hermitage, onze grands passages de transport ont relié la place aux cinq cours intérieures séparées par des ailes. Chacun des départements avait sa propre entrée séparée. Le système de communication interne-les couloirs, les escaliers, assurait également le fonctionnement des ministères de l’état. Les locaux de service des ministers, les places de réception, étaient situés dans les enfilades, ceinturant le bâtiment selon le périmètre.

l`escalier d`apparat du batiment de l`etat-major

Histoire

En 1988, l’aile est (gauche) du du batiment de l’état-major a été transférée à l’Ermitage En 2008, la restauration de la structure historique et son adaptation à la fonction du musée ont commencé. Le projet grandiose a été achevé au 250e anniversaire de l’Ermitage en 2014. Au cours des travaux, les locaux ont été restaurés. Les appartements du style Empire du ministre des affaires étrangères K. V. Nesselrode ont une valeur particulière.
Dans ces salles il y a une exposition consacrée à l’art de cette époque. Dans les enfilades intérieures de l’aile est du batiment de l’état-major se trouve l’exposition de l’art du XIXe–XXIe siècles. A partir de 2013 le batiment de l’Etat-major fait partie du Musee de l’Ermitage, et c’est notamment ici au 3e etage est exposee la collection des impressionnistes et poste-impressionnistes Monet, Dega, Renoir, Pissarro, Van Gogh, Gogin, Picasso, Matisse et d’autres qui font partie de la galerie commémorative de S. Chtchoukine et frères Morozov.

plaque commemorative de shchukine et morozov

Collection de l`art français du musée de l` Hermitage

Le musée présente des chefs-d’œuvre dans les quantités suivantes:

  • 8 peintures de Claude Monet
  • 6 peintures de Renoir
  • 4 œuvres de Van Gogh
  • 15 œuvres de Gauguin
  • 37 peintures d’Henri Matisse et de Pablo Picasso
  • 9 sculptures en marbre, bronze et gypse de Rodin
  • ainsi que de nombreuses autres œuvres artistiques de grands maîtres

Il est à noter que l’art de la France, à partir du 15ème siècle, occupe les 39 salles du musée, grâce à quoi l’exposition est devenue la plus grande du monde, organisée en dehors du pays. Au 3ème étage du bâtiment de l’état-major sont présentées des œuvres de peinture et de sculpture françaises du 19ème siècle.

van gogh le buisson de lilas

Des œuvres d’impressionnistes et de postimpressionnistes français sont exposées dans les salles du 4ème étage. Certains d’entre eux sont réservés aux travaux de Matisse, Picasso et d’autres maîtres du XXe siècle. Depuis 2014, une grande exposition intitulée « Manifesto 10 » a été inaugurée au bâtiment de l’état-major général du musée de l’Ermitage. Outre les œuvres de Matisse et Picasso, vous pouvez voir ici «Composition n ° 6» de Kandinsky et le Carré Noir de Malevich.

L’exposition de la peinture française du milieu du XIXe siècle au début du XXe siècle est composée de peintures de vénérables artistes de collections privées Schukin et Morozov:

  • Claude Monet
  • Auguste Renoir
  • Alfred Sisley
  • Camille Pissarro
  • Paul Cézanne
  • Honoré Daumier
  • Henri Fantin-Latour
  • Paul Gauguin
  • Vincent Van Gogh

signature de van gogh

La création de la collection privées de Schukin et Morozov

Dans l`enfilade des salles de l’état-major, la plus riche exposition d’impressionnistes et de postimpressionnistes français est à la vue de tout le monde. La grande majorité des œuvres faisaient partie de collections privées d’industriels et de collectionneurs – Ivan Abramovich Morozov et Sergei Ivanovich Schukin.

En tant que connaisseurs subtils de la beauté et de l`authentique, ils ont réussi à comprendre à quel point la contribution des impressionnistes et des post-impressionnistes à l’art sera grande. Leurs collections de mécènes ont été recueillies par des grains, en achetant des peintures chez les marchands de peinture et des artistes eux-mêmes. Ainsi, les composants importants de la richesse artistique de l’exposition de l`Ermitage des impressionnistes et des postimpressionnistes ont été les achats et les cadeaux des collectionneurs nationaux.

Industriel actif et entreprenant, un amateur subtil et exquis de la peinture Sergei Ivanovich Chtchoukin, curieusement, a été appelé « porc-épic », principalement pour son entêtement dans les transactions, ainsi que pour le fait qu’il, disent-ils, a acheté des « déchets d’art » et n’a rien fait dans l’art.
Schukin s’est souvent rendu à Paris, où il a acheté des peintures d’artistes, de marchands et de connaisseurs en peinture. Ainsi apparurent dans son hôtel particulier des peintures de Monet, Renoir, Pissarro, Degas, Cézanne, Gauguin, Van Gogh, Picasso, ainsi que des panneaux spécialement commandés à Matisse, Bonnard, Willard.

matisse la danse

Selon un testament fait par Chtchoukine en 1908, sa collection, après sa mort, devait être transférée à la ville. Après 10 ans, il y avait 225 œuvres de peinture française.

Poursuivant les travaux de son frère Alexeï Vikoulovitch, qui a créé le musée de la porcelaine, Ivan Abramovitch Morozov a rassemblé des peintures d’artistes locaux. Plus tard, il s’intéresse à l’impressionnisme et ajoute au trésor artistique familial les œuvres de maîtres français du courant moderne.

Bien qu’il ait dix-sept ans de moins que Schukin, ses intérêts artistiques et ses points de vue sur les deux patrons de l’art coïncidaient. Ils étaient guidés par des considérations intangibles. À l’arrivée des bolcheviks, Morozov avait une collection de 135 toiles et sculptures.

Morozov a aimé le travail de Bonnard, dont la collection comprend plus de trois douzaines d’œuvres. Maurice Denis a présenté une série d’œuvres décoratives dans l’hôtel particulier de Morozov.

Lorsque Schukin a présenté Matisse Morozov, la collection de ce dernier a été complétée par trois toiles représentant des paysages africains. Morozov s’intéressait aux œuvres tahitiennes de Gauguin et s’intéressait également à Van Gogh.

Le destin de la collection privée des impressionnistes de Schukin et Morozov après la révolution de 1917

la salle de matisse

Sous le régime soviétique, les congrégations des deux patrons ont été nationalisées et transférées à l’Hermitage et au musée Pouchkine. Mais ils ont subi le sort de la poussière dans les voûtes jusqu’au milieu du siècle dernier, car à l’aube du socialisme, les bâtisseurs avancés du communisme mis au point par L’art français étaient un peu trop tôt pour se faire une idée.

Aujourd’hui, au 4ème étage de l’état-major, se trouve la « Galerie commémorative de Sergey Schukin et des frères Morozov », où sont exposées des œuvres d’impressionnistes, de post-impressionnistes et d’artistes du groupe Nabi.

De manière générale, la collection d’œuvres de Cézanne, Gauguin, Marquet, Bonnard, Matisse, Picasso et d` autres grands peintres et portraitistes français de l’Ermitage est si luxueuse qu’elle fait partie de l’élite et de la plus grande collection d’œuvres d’art du monde, compte tenu de leur propre arsenal artistique dans leur pays.

georges sera pointilisme

 

La collection de l` Hermitage des trésors familiaux de Chtchoukine et de Morozov-ce sont les œuvres les plus uniques, les chefs-d’œuvre des maîtres célèbres. Les collections privées ont été reconstituées par ces connaisseurs d’art lorsque les œuvres d’art des impressionnistes et des post-impressionnistes n’ont pas été reconnues par le public ou les spécialistes. Aujourd’hui, ces courants sont plus pertinents que jamais. Ils font partie de l’histoire du développement de la peinture. Mais surtout, ils servent des gens qui ne sont pas indifférents au grand art.

Information utile

  • Pour accéder à l’état-major depuis le palais d’Hiver, il faut traverser la place du Palais, avec la colonne d’Alexandre surmontée d’un ange et d’une croix en son centre. Ce monument en l’honneur de la victoire de la Russie contre Napoléon en 1812 a ete conçu par l Auguste Montferrand. Ce dernier a calcule les proportions de la colonne en granite si précisément que l’obélisque, qui fait la taille d’une maison de 15 étages et pèse 600 tonnes (une charge équivalente au poids transporté par 30 camions) se dresse sans aucun renfort ni support.

la place du palais avec la colonne d`alexandre et la vue sur le batiment de l`etat major

  • Les caisses, les boutiques de souvenirs et la consigne sont situés au rez-de-chaussée.
  • Les objets volumineux tels que les parapluies et les sacs à dos ne doivent pas être emportés dans le musée. Ils peuvent être laissés dans la consigne.

Heures d’ouverture

  1. Mardi : 10h30 – 18h00 – la caisse jusqu’à 17h00
  2. Jeudi : 10h30 – 18h00 – la caisse jusqu’à 17h00
  3. Samedi : 10h30 – 18h00 – la caisse jusqu’à 17h00
  4. Dimanche: 10h30 – 18h00 – la caisse jusqu’à 17h00
  5. Mercredi, Vendredi: 10h30 – 21h00 – la caisse jusqu’à 20h00

Adresse

Place du Palais, 6/8

la place du palais avec l`arc de triomphe

Jours de fermeture

  • Lundi
  • Le 1er janvier
  • Le 9 mai

Excursion à l’Etat-major

Au cours de la visite guidée du bâtiment de l’état-major avec un guide francophone, vous verrez l’escalier principal et les expositions situées aux deuxième, troisième et quatrième étages. La durée normale d’une excursion est une heure. C’est généralement suffisant pour faire connaissance avec l’une des plus riches et des plus célèbres collections de peintures d’Europe occidentale des XIXe et XXe siècles, située au 4ème étage du bâtiment de l’état-major, après une visite de 3 heures de l’Ermitage.


Si vous souhaitez faire connaissance avec toutes les expositions du bâtiment l’état-major, il vous faudra au moins deux heures.
En général, cette visite complète une visite guidée à l’Ermitage. Mais vous pouvez le visiter séparément ou le combiner avec toute une autre activité.
Donc mes chers voyageurs, si vous voulez réserver une visite du bâtiment de l’état-major, adressez-moi s`il vous plaît.
J`attends vos lettres avec impatience pour vous organiser une visite guidée en français et pour partager avec vous mon amour par rapport aux impressionnistes français.

About the author: Aida

Aida

Leave a Reply

Your email address will not be published.